Schola Saint Gregoire

Présentation

La critique :

L’intelligence de l’approche et la sensibilité de l’interprétation allant de pair, la Schola allie finesse et émotion. Qu’il s’agisse du beau traitement du Magnificat ou du thème de la résurrection de Lazare rendu par l’antienne de communion «Videns Dominus», les chantres de Montréal s’attardent sur les partitions avec rigueur et élégance.

Marc Jeck, Luxemburger Wort, Luxembourg 29 octobre 2003

Une interprétation où la joie s’exprime avec éclat, la ferveur avec dynamisme, tout en repectant l’esprit de contemplation.

Jean Treille, Le Maine Libre, Le Mans (France) 31 octobre 2003

…la Schola Saint-Grégoire présente ce chant choral monodique dans les règles de l’art, avec la puissance et la passion nécessaires à cette pratique.

Alain Brunet, La Presse, Montréal 11 novembre 2003

La Schola :

Que ce soit dans un cadre liturgique ou en concert, la Schola Saint Grégoire se consacre à l’interprétation non seulement du chant grégorien, mais aussi des répertoires liturgiques qui lui sont apparentés (chants milanais, bénéventain et vieil-hispanique, drames liturgiques, plain-chant, etc.). La Schola Saint Grégoire est formée essentiellement de voix masculines chantant a capella, c’est-à-dire sans accompagnement instrumental.

Tout a commencé en juin 1994. Un petit groupe de passionnés de chant grégorien se réunit alors, à l’initiative de Jean-Pierre Noiseux, pour participer à une messe à la chapelle du Couvent des Carmes, à Montréal. À l’automne de la même année, plus précisément le 3e dimanche de l’Avent, le même groupe, auquel s’ajoutent quelques autres chanteurs, retourne chez les Pères Carmes. Ce fut le véritable début de l’aventure. Dès lors, la Schola Saint Grégoire chantera à la chapelle des Carmes une fois par mois et, grâce à la sympathie du curé Jean Primeau (†) c.s.v. et de ses successeurs, ses membres se rencontreront régulièrement dans les locaux de la paroisse St-Viateur d’Outremont pour y travailler le chant grégorien et étudier la notation musicale des manuscrits de chant du moyen-âge. De 1999 à 2010, la Schola à participé à la liturgie eucharistique en l’église St-Viateur d’Outremont.

Photo
Schola Saint Grégoire 2003
Photo : Michel Préville

La Schola Saint Grégoire a été invitée à participer à des célébrations liturgiques dans plusieurs églises de la région de Montréal dont la Cathédrale Marie-Reine-du-Monde, l’église St-Denis et l’église presbytérienne St-Andrew’s & St-Paul’s. Elle a également participé aux « Événements Art Sacré » du Centre de Créativité du Gesù de Montréal, aux « Espaces Spirituels » de l’église St-Viateur d’Outremont, aux « Concerts Spirituart » de l’église Saint-Jean-Baptiste de Montréal, au « Festival de musique sacrée de l’Outaouais », aux « Messes estivales » de l’Église St-Dominique de Québec, aux « Journées du chant grégorien à l’abbaye de Clervaux » (Luxembourg) ainsi qu’au « Festival du Monde Arabe de Montréal ». Elle s’est également fait entendre sur les ondes de Radio Ville-Marie à Montréal ainsi que dans le cadre de l’émission « Le Jour du Seigneur » de la télévision de la Société Radio-Canada.

À l’automne 2003, grâce à l’appui financier du Conseil des Arts du Canada, la Schola Saint Grégoire a effectuée une tournée européenne au cours de laquelle elle a chanté à l’abbaye bénédictine St-Maurice et St-Maur de Clervaux (Grand-Duché de Luxembourg), à l’église St-Benoît du Mans (France), à l’abbaye prémontrée de Grimbergen (Belgique) ainsi qu’à l’église Notre-Dame-du-Val-de-Grâce (Paris). Cette tournée aura également été l’occasion de partager l’affiche avec le Chœur grégorien du Mans (dir. Philippe Lenoble) et avec le Chœur grégorien de Paris (dir. Louis-Marie Vigne). En 2006, la Schola a participé à la 9e édition du Festival international de chant grégorien de Watou (Belgique).

On peut se procurer le premier disque compact de la Schola intitulé Chant bénéventain de la Pentecôte en le commandant par la poste au 4601, rue Jeanne-Mance, Montréal, QC, Canada, H2V 4J5 ou par courriel à scholagreg@sympatico.ca.

Quelques prestations :

Disques :

passion
Schola Saint Grégoire 2005
Photo : Pierre Lévesque

Commentaires d’auditeurs :

J’arrive tout juste du concert Le Cercle de l’Extase et je tenais à vous exprimer mon appréciation. Quelle idée merveilleuse que cette fusion de chant grégorien et de musique soufi. J’ai savouré chaque instant et mon âme s’est mise à rêver de jours meilleurs. Merci beauboup.

C. Biron (Montréal)

Monsieur Noiseux et membres de la Schola, merci pour le merveilleux spectacle/concert auquel nous avons eu le privilège d’assister mon épouse et moi-même. N’est-ce pas beau lorsqu’une rencontre comme celle que vous et les derviches tourneurs d’Alep nous proposiez fait salle comble et demande une supplémentaire? Félicitations à vous tous !
Grâce à ce spectacle, nous avons pu commencer à apprivoiser le soufisme et entrevoir qu’il n’y a plus de ressemblances que de différences entre mystique «chrétienne» et «musulmane». Djalal al Din RUMI ne semble pas vraiment loin de Jean de la Croix. Dieu est un, vous l’avez illustré.
De même, au niveau musical, ne peut-on pas entrevoir la source commune qui a fait naître aussi bien le chant grégorien que la musique chantée et jouée par Ahmed Azrak et ses musiciens?
Félicitations aussi pour votre CD de chant bénéventain que nous avons aussi beaucoup apprécié.

V. Vandry et J. Labrèche (Montréal)

…your recording [Chant bénéventain de la Pentecôte] is a great joy to hear. The acoustic is excellent. I have spent the evening being transported back to a quieter and more peaceful world – though I expect it sometimes sounded quite noisy and not always peaceful to the people who lived in it. It seems to me that the Schola Saint Gregoire has penetrated to the heart of the music, and I feel sure that the reason must be the wise, scholarly and very musical guidance of its director. My knowledge of your repertoire is slight (to tell the truth, it is smaller than that), but I can recognize sound scholarship when I encounter it, and I can tell that that is what underlies your performances. […] thanks for a beautiful recording.

John Harley (Grande-Bretagne)

J’aime qu’il y ait un beau fil conducteur tout au long du disque [Chant bénéventain de la Pentecôte] ; aucune pièce ne vole la vedette aux autres, ce qui contribue à créer un beau climat recueilli. Pour le moment, je l’écoute comme ça, mais je vais vouloir l’écouter également en priant, car il convient parfaitement.

Alex J. Glass (Montréal)

Rarement ai-je entendu des chants grégoriens d’une aussi grande qualité d’interprétation qui me plaisaient vraiment. La Schola Saint-Grégoire, c’est de la gastronomie musicale de haut niveau qu’il faut introduire dans le monde musical québécois comme une référence de premier ordre.